Christian Bonnot
Visitez et supportez notre site
http://www.lemoulindelafaye.com

Ne vous privez pas de faire connaitre cette lettre à vos amis virtuels  . . .
La campagne d'adhésions 2003/2004 est commencée . . .

Bonjour à tou(te)s les ami(e)s du moulin,


La fête des moulins s'est bien tenue le dimanche 15 juin.
Le moulin de la Faye était ouvert ouvert pour les visites... trop peu de visiteurs sont venus.
La canicule, le peu de publicité ... ??? nous ferons mieux l'an prochain!



Le calme revenu j'ai eu plus de temps pour faire connaissance des locataires du moulin et de ses proches alentours...
Qui dit que les pré-retratés ne font rien ???

A moins d'un mètre de la porte d'entrée, un trou dans le mur, des piallements insolents de l'aube au crépuscule...

Je vous présente la Mésange charbonnière (parus major), devant l'entrée de son nid.


Photographie prise à une distance de 4,5 mètres

Ce passereau peu farouche passe ses journées à nourrir sa progéniture jusqu'au moment ou tout le monde quitte
le nid (pour ne plus y revenir) Grand saut dans l'inconnu...

Et c'est ce matin que cela s'est produit et c'était la premiere fois que j'y assistais...
Un peu folklo le décollage de l'escadrille... hésitant, parents attentifs voletant autour...

Et puis voila, dans une famille il y a souvent un gros malin qui ne fait pas comme tout le monde...


Photographie prise à une distance de 1 mètre

Celui-ci s'est directement dirigé dans le moulin et a atterri vaille que vaille devant la cheminée ... train rentré ...
sur le tapis ... plus de peur que de mal !
Nous voila donc, aussi surpris l'un que l'autre, par cette rencontre...

Nous faisons connaissance, mais les parents s'impatientent déjà ... "tsitsitsi"... caractéristique..

Délicatement, très délicatement... avec un linge propre je le porte à l'exterieur à l'ombre devant la porte...
Moins de 5 mn plus tard , encouragé pas ses parents (ou bien houspillé... je ne saurais dire)
il est reparti gaillardement dans la bonne direction !.

Bonne chance et à l'année prochaine...
Vous me manquez déjà, braillards.
Mais ce n'est pas tout, un peu plus loin, sous l'avancée du toit du four à pain, un autre nid bien garni...
a retenu notre attention.

Plus sauvages, donc plus difficile à photographier les Bergeronnettes grises  (Motacilla alba).



Photographie prise à une distance de 4,5 mètres

Là, clairement.... c'est la crise du logement...
Je ne vois pas ou les parents peuvent dormir !
Le grand envol doit être pour bientôt !!!


Enfin, nous avons découvert un nid surprenant...

Des piallements insupportables, quasi impossibles à localiser (à 10 cm du nid on ne le voyait absolument pas !)
jusqu'à ce qu'on se mouille suffisament !
Sous une vanne, dans les éclaboussures du filet résiduel, dans une anfractuosité, sous un toit de mousse encadré de fougères...
le voici :


Photographie prise à une distance de 4 mètres

Il s'agit du Cincle Plongeur (Passériforme, Cincliae, Espèce : Cinclus cinclus) appelé par ici "merle plongeur"

C'est un oiseau remarquable.
Il est très confiné a un type de milieu (cours d'eau non pollués, en altitude, se maintenant en hiver)
Il est troglodyte.
Il est tres à l'aise dans l'eau: il nage, plonge, patauge... pêche...

Pour le photographier ... accroche toi Jeannot !
Son vol est rapide et bas, on l'entend plus souvent qu'on ne le voit (frrrrrr) sauf de loin quand il peche.
Mais je n'abandonne pas !

A venir un Rouge queue si j'arrive à faire de bons clichés sans risquer de le déranger...
Il est dans une vigne !

Enfin et surtout, nous en avons besoin ...

Voter pour notre site, nous permet d'asseoir la notoriété de notre site dans les annuaires Internet,

Visitez la carte mondiale des amis du moulin, rejoignez nous :

Prenez un instant : VOTEZ pour notre site . . .


A très bientôt, et ne vous privez pas de faire suivre cette lettre à vos amis virtuels  . . .


Le Meunier