Le Meunier

 

Il est des passions qui ne se commandent pas.

Celle qu'on peut éprouver à propos des moulins est de celles-ci, tout du moins pour les amoureux de ce type de patrimoine, réunis au sein des nombreuses Associations Régionales des Amis des Moulins (A.R.A.M)

Symbole de la force domestiquée, de l'eau asservie aux besoins de l'Homme, le moulin a toujours été depuis le Moyen Age objet de crainte (le meunier n'est-il pas par nature quelque peu magicien… et voleur !) en même temps que de curiosité (que de contes et d'histoires n'a-t-il pas inspiré au cours des siècles).

Ce sont ces deux sentiments sans doute qui ont animé Christian Bonnot lorsqu'il a véritablement eu le " coup de foudre " pour le moulin de Giroux à Olmet en 1975.

Bien lui en a pris car, vingt cinq ans plus tard, le voilà qui fonde une association destinée à lui redonner vie après des décennies de sommeil immérité.

Mais la tâche est ardue, téméraire ; il en faut du courage pour relever les pans de mur humiliés par les ans et redonner leur mouvement aux vannes, aux meules et aux roues de ces merveilleux " outils " hydrauliques que sont les moulins du Livradois.

Et tout spécialement de celui de Giroux, sans conteste l'un des plus imposants sur le plan architectural et technique qu'ait compté la vallée de la Dore aux temps anciens, et l'un des plus rares aujourd'hui ! Songeons en effet que les arrondissements d'Ambert et de Thiers comptaient chacun, vers 1850, de 10 à 12 moulins par commune, soit plus d'un millier d'édifices pour l'ensemble du territoire, et qu'il en demeure aujourd'hui moins d'une douzaine en état d'être visités !

Conscient de cette rareté et de cette valeur, Christian Bonnot a su regrouper autour de lui une équipe de passionnés et de bénévoles parfaitement apte à canaliser l'espoir de voir renaître de ses cendres l'un des fleurons des moulins de la vallée de la Dore.

Souhaitons qu'ils soient entendus, encouragés, et que sous peu, tous les scolaires, historiens et autres amoureux du patrimoine régional puissent franchir les portes du moulin de Giroux pour remonter le temps à la rencontre de ce moment de vérité que sont les manifestations et les témoignages des œuvres et mentalités des générations des siècles passés.

Jean-Louis BOITHIAS Chercheur en ethnologie régionale.