Un peu d'histoire

 

Le moulin de Giroux (commune d'Olmet, canton d'Augerolles) remonte à 1662 au moins.

Il est en tout cas cité comme tel en 1474 (d'après le Terrier de Meymont de 1478), époque où il est reconnu de nature " banale ", c'est à dire habilité à moudre le " bled " (seigle) de tous les " chalands " (clients) de la " banlieue " locale (la zone de chalandise attitrée du seigneur local, équivalente en général à quelques lieues autour du moulin). A cette époque le moulin de Giroux, " avec la mailh d'icellui moullin ", dépend de la paroisse de la Chabasse et est tenu par un certain Benoid Magallon, meunier.

Nos recherches récentes ont montré que l'attribution du moulin à Benoid Magallon était éronnée !!!
La confusion a porté sur l'existence de 2 moulins "de giron" Giroux dépendant de la commune de la Chabasse et Giroux dépendant de la commune d'Olmet


à ce jour (15 juin 2010) nous avons trouvé un acte de décès datant de 1662 (dans les AD) de Giroux, commune d'Olmet:

1662
Le xx_ janvier 1662 a estée enterrée guilhaumette de ______ femme à Anthoine bournier m_____
du molin de gyrohn aagée autour des quarante
cinq ans

En 1899, selon l' " Etat statistique des moulins et usines sur les cours d'eau non navigables ni flottables " du département du Puy de Dôme (Tableau B - Est),
Archives départementales S art 5328
le moulin de Giroux dispose d'un volume d' " eaux motrices " estimé à 600m3, d'une force brute de 4,4 CV par rouet dont il n'utilise que le ¼ (2CV) et compte 4" rouets " (turbines horizontales en bois) entraînant trois paires de meules et une maillerie (huile de noix) sous 2,2 m de chute .

La dernière famille de meuniers, avant le rachat par Christian Bonnot le 30 septembre 1995, portait le nom de Dufour.